[Expo] Fabienne Verdier - Sur les terres de Cézanne - Musée Granet - Aix-en-Provence - du 21/06 au 13/10/2019

TRAIT D'UNION
Le Musée Granet expose une rétrospective de l'œuvre de Fabienne Verdier. Une réussite.


Trois lieux aixois, le musée Granet, le Pavillon de Vendôme et la galerie Zola à la Cité du livre, exposent l'œuvre de Fabienne Verdier. En ce mois d'Août les rues d'Aix sont inondées de soleil. Nous commençons par le musée Granet qui retrace le parcours de Fabienne Verdier.



 
Les œuvres sont magnifiquement présentées, l'accrochage est superbe, l'éclairage impeccable et les salles sont grandes. Je découvre le travail de Fabienne Verdier et ses œuvres me plaisent d'emblée. Elles dégagent une force naturelle et sont d'une excellente facture visuelle. Il me faut en savoir plus sur leur origine. Je me régale des explications murales qui sont fort claires. Elles permettent d'embrasser l’évolution du travail de l’artiste depuis son apprentissage des méthodes de peinture des lettrés chinois jusqu’à ses œuvres créées ces derniers mois dans les carrières de Bibémus face à la Sainte-Victoire à l'Est d'Aix-en-Provence.


A l'origine de sa carrière, Fabienne Verdier apprend en Chine à peindre à la verticale. La force de gravitation et le mouvement du corps deviennent les éléments moteurs de sa peinture. Revenue en France en 1992, Fabienne Verdier fait dialoguer la peinture occidentale et son apprentissage du trait unique et de la force de gravité.



De salle en salle, la margeur de trait du pinceau ne cesse d'augmenter. Quel est ce mystère ? J'apprends que pour explorer son art, Fabienne Verdier a dû abandonner ses pinceaux classiques au profit de pinceaux gigantesques qu'elle manœuvre de tout son corps grâce à un jeu de poulies. Pour en apprendre plus sur les outils employés il nous faudra nous rendre au Pavillon Vendôme lors d'une future visite.



Les toiles me plaisent. Elles dégagent une beauté, une puissance, une pulsation qui m'enchantent. L'explication de la démarche de l'artiste est un plus, pas une nécessité. J'apprécie beaucoup cet état d'esprit. En allant au-delà de l'immédiate satisfaction visuelle, je découvre une artiste en interrogation permanente. Je comprends que Fabienne Verdier cherche à saisir des forces sur ses toiles. Les œuvres donnent à voir une représentation dynamique du monde extérieur sous forme de flux d’énergie. Les tableaux sont imprégnés de la connaissance profonde de la réalité de la nature. Le trait évoque de fait fleuve, montagne, branche ou coulée de lave. Fabienne Verdier cherche à évoquer le rythme même du corps, pulsation cardiaque, respiration. L'élan créatif, le mouvement, l'instant transmettent à la toile un ensemble de forces. Le trait fait l'union entre la force physique de l'artiste et ses forces intellectuelles (ses connaissances) et spirituelles (des voyages et des rencontres).


  
Fabienne Verdier explore le monde à la recherche de forces et d'énergie. Elle se confronte aux rythmes et aux vibrations sonores de la musique et traduit son expérience en oscillations sur une série de toiles.

L'artiste explore même le vide, à la recherche d'énergie cinétique ondulatoire, entre science et poésie.



La section finale inédite est dédiée à la montagne Sainte-Victoire. Sur les terres de Paul Cézanne, Fabienne Verdier gravit et arpente la montagne Sainte-Victoire pour en saisir l'espace. Elle quitte son atelier et va dessiner au cœur de ce territoire, en prise directe avec la nature et ses rudes éléments. Elle installe un atelier nomade pour peindre sur site. Vent, froid, pluie. Des toiles en portent les traces.

Cette rétrospective est éblouissante. Prochaine étape, la visite du Pavillon de Vendôme qui nous dévoile les techniques employées par Fabienne Verdier pour réaliser ses œuvres (ici).


[Expo] Fabienne Verdier - Sur les terres de Cézanne - Musée Granet - Aix-en-Provence - du 21/06 au 13/10/2019 [Expo] Fabienne Verdier - Sur les terres de Cézanne - Musée Granet - Aix-en-Provence - du 21/06 au 13/10/2019 Reviewed by Concerts expos by Pat on octobre 06, 2019 Rating: 5

Aucun commentaire